Copie de Vie-001

Il suffit de très peu de volonté pour avoir de la volonté. "Décider la volonté", serait une belle formule, si l'objection de la volonté de la décision ne s'invitait instantanément.
Et pourtant, la raison nous commande et nous souffle que l'autonomie et la liberté ne seront au rendez-vous qu'à la condition d'avoir un minimum de volonté. Décider, c'est avoir déjà la liberté, pendant de la responsabilité, de le faire, c'est aussi expérimenter son libre arbitre, assumer son individualité. Si je sais que j'ai le choix, je me décide à le faire. Si je sais, au fond, que la volonté vaudra toujours mieux, pour tous, que son absence, je décide la volonté.
Et, comme une goutte d'huile essentielle peut parfumer une barrique, par effet contaminant tout mon être s'imprégnera de la potion puis s'en servira sans plus y penser. Tomber dans le chaudron, c'est possible. Mais on pourrait aussi y plonger, volontairement, plutôt que quémander, ad vitam aeternam, perfusions à renouveler.
Décider la volonté. J'y aurais bien changé un "r" en "z", si je ne craignais la perception d'une injonction rédhibitoire. Mais laissons à chacun le choix de décider de décider.

La volonté demande du courage. On pourrait pinailler en objectant que c'est la décision qui demande du courage et que la volonté serait plus liée à la persévérance. Pourquoi pas.
Courage et volonté semblent aller de pair. La volonté est vertu de raison et combat les instincts primaires, les tentations néfastes et les désirs incontrôlés. Elle contient et fait de la résistance. Le courage permet de garder fermement la constance malgré les difficultés. Bel attelage.
Ma mémoire ne m'offre aucun exemple de volontaire qui ne soit courageux et inversement. En revanche, des entêtés pleutres et des inconscients  veules, elle en a toute une bibliothèque.
Si à la fête de la volonté et du courage on invitait la motivation et la persévérance, elle serait encore plus belle. Bien que l'honnêteté commande d'y convier aussi la nuance. Car si la motivation ouvre bien la porte de la volonté, elle ne la prouvera que partiellement sachant que l'action décidée pourra répondre plus à un désir qu'à un devoir. Je désire si fort une chose que ma volonté vient toute seule. Mais si par nécessité j'ai besoin de volonté pour accomplir une action déplaisante, ce sera une autre affaire. Même s'il est des moyens de contourner l'obstacle en transformant le désagréable en agréable.

Pour la persévérance, on sera rarement soutenu par le désir, qui aura tendance à s'essouffler. Alors le courage et la volonté seront nécessaires pour prendre le relais. Parfois l'orgueil sera un bon allié, même s'il ne me plaît guère de le constater, puisqu'il relève de l'intérêt qu'on porte à son image vis-à-vis d'autrui. L'engagement personnel et intérieur est d'une autre nature. Il n'est pas orgueil mais rigueur et éthique : un engagement pris, on le poursuit sans plaisir, sans envie, sans goût. On le fait seulement pour se prouver qu'on va au bout de ce que l'on a dit. L'action juste est un meilleur phare que l'obstination, mais ne compliquons pas.


Qu'il s'agisse de volonté ou de courage, chacun aimerait en être doté comme de qualités innées. Ceux qui les ont développées savent qu'elles ne sont que cercle vertueux, qu'elles sont elles-mêmes cause et conséquence. Le courage d'avoir du courage donne du courage...
Conscient de flirter avec le "y'a qu'à-faut qu'on", je ne veux pourtant pas me priver de conclure par l'idée que chacun a le pouvoir de faire. Il s'agit de décision, donc de raison. Choisir ou ne pas choisir, c'est choisir, alors choisissons. La volonté, de préférence. D'évidence, devrais-je dire tant celle-ci saute aux yeux de chacun.

"Je sais ce qu'il faut faire et je n'y arrive pas" "Je commence et puis je m'arrête" "C'est plus fort que moi" "J'ai pas de chance" "Rien ne m'en empêche mais..." "C'est toujours comme ça, j'ai pas de volonté" "Y'a vraiment qu'à moi qu'ça arrive, j'ai la poisse" "Je sais bien que ça ne dépend que de moi pourtant"... pourtant, il suffit de très peu de volonté pour décider d'avoir de la volonté.